Novembre 2010

Publié le par enmissionamadagascar.over-blog.com

Chers amis, 


    Déjà 3 mois que nous sommes rentrés à Madagascar. Ici à Antsirabe, la saison des pluies commence doucement. Heureusement il ne pleut qu’à partir de l’après-midi, le linge a bien le temps de sécher et nous pouvons sortir. Quand il pleut, les pousse-pousses sont recouverts d’une sorte de grand sachet pour protéger les clients, ainsi le « conducteur » continue à courir à travers la ville pour les transporter. Je trouve ingénieux mais aussi courageux ce travail. Comme beaucoup, je n’aime pas être mouillée par la pluie ni marcher dans la boue, et prendre le risque de tomber. J’aurai tendance à rester chez moi en attendant que tout sèche mais ce confort me permet-il de rentrer dans les plans de Dieu pour moi ? Dieu nous donne toute chose matérielle pour que nous en jouissions mais il nous fait aussi confiance. Comme dans la parabole des talents, j’aimerai que mon maître me trouve fidèle à son service (quel que soit le temps).


Notre ministère


    Les cours d’anglais ont bien commencé au Séminaire Biblique d'Antsirabe. Alexandre aime particulièrement le contact avec les étudiants. Les niveaux sont différents, ce qu’il doit bien gérer. Le travail à la bibliothèque est important mais pas très « passionnant » pour l’instant. Il y a beaucoup d’ordre à mettre.

    Nous avons choisi de nous engager dans une église locale à 20 minutes à pied de la maison. Nous avons déjà des amis. C’est une église qui a l’habitude des étrangers, on le voit  à l’accueil que certains nous ont réservé dès le premier jour. Et aussi à la prononciation « parfaite » des numéros de cantique par exemple. Pour dire 528, on dit d’abord l’unité 8, puis la dizaine 20 et enfin la centaine 500. C’est donc un peu à l’envers pour les francophone et très long : valo(8) amby roapolo(20) sy dimanjato(500). Il est souvent arrivé, dans d’autres églises, que nous n’entendions qu’une partie des chiffres qui composent un numéro de cantique. Cela nous oblige à redemander à nos voisins le bon numéro…

    Nous prions maintenant pour trouver notre place. Alexandre participe déjà au travail parmi les jeunes. Il existe un groupe de jeunes qui ont entre 12 et 21 ans. Ils se réunissent mercredi après-midi. Quant à moi (Hasy), j’ai pu assister à une première réunion de dames, elle a lieu un samedi par mois. Mais il y a encore d’autres groupes (enfants, pré- adolescents, jeunes adultes…), nous avons beaucoup à découvrir.


La langue malgache


    Notre enseignante, Fanja, doit s’adapter au fait que nous ne soyons pas débutants dans l’apprentissage du malgache. Ce n’est pas toujours facile car il faut aussi corriger les fautes que nous faisons, ayant appris la langue sans grammaire. Les cours ont lieu 2 à 3 fois par semaine encore, nous avons besoin de persévérance.


La santé


    Comme lorsque nous sommes arrivés à Tana, il y a deux ans, nous devons sans doute nous adapter à la ville d’Antsirabe. Nous sommes tous régulièrement malades : grippes, bronchites, otites, conjonctivites, diarrhées… nous avons heureusement trouvé un médecin chrétien qui surveille particulièrement les oreilles de Fiderana. J’avoue que notre 2è fils nous donne souvent du souci avec ses problèmes d’oreilles. Il semble que tout vient d’une allergie qui provoque à la longue des otites. Ces otites peuvent affecter son audition. Vous pouvez prier pour cela et pour l’acquisition du langage oral. Nous avons dû changer d’orthophoniste à cause du prix trop élevé des séances. Grâce à Dieu nous avons été orientés vers quelqu’un d’autre, les séances coûtent 5 fois moins chères que le premier. De plus, il m’a donné plusieurs exercices à faire à la maison pour aider Fiderana. Je lui consacre donc ½ heure par jour pour lui apprendre à prononcer les sons. Hier nous avons eu la joie de l’entendre enfin dire : « attends papa ! », il a fallu insister quand même pour obtenir cette petite phrase. Sinon, il a dit une fois « aller maman » en réponse à « allez les enfants ! », c’est encourageant.


Je termine en vous laissant nos sujets de reconnaissance et de requête :

 Merci au Seigneur pour :

- l’église à Antsirabe

- les déplacements sont aisés ici, à pied ou en pousse-pousse

- nos aides : nous sommes soulagés de plusieurs tâches, ce qui nous permet d'avoir du temps pour la famille, l'apprentissage du malgache et le ministère

 

Demander au Seigneur :

- Trouver notre place dans l'église

- Que les enfants s'adaptent à la nouvelle église

- la sagesse pour les cours d'Anglais que donne Alexandre

- l'apprentissage du malgache, la grammaire n'est pas facile

- la santé de chacun

 

Que Dieu vous bénisse,

La famille LÊ

 


 

Vers les nouvelles

Publié dans Nouvelles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article